douceur1Ce matin, je me suis réveillé avec l'idée qu'il y a deux sortes d'énergies qui dirigent chacune une forme de pensée complètement différente de l'autre, pour ne pas dire antinomique.

Il y a donc la pensée courante, très voyante, omniprésente car très agressive, exigeante et arrogante. Elle est basée sur trois émotions : peur, tristesse et colère. Celle-là, on la voit sans effort. Elle conduit à la haine, à la malhonnêteté, à la guerre. C'est la plaie du monde. Elle est représentée par des monuments religieux, et autres constructions étatiques très voyantes.

Oui mais en face, il y a une énergie au contraire très modeste, jamais représentée, empreinte de douceur et de respect, très difficile à détecter et à aborder. Il faut la prier de venir ; or pour moi qui suis un «râleur résistant », cela n'est pas évident …