07 novembre 2014

PLUS BESOIN DE PENSER

      Le 5 novembre, je lisais sur le net, une fameuse page de Carlos Castaneda, que j'avais déjà lue trop vite à la fin des années 1990, mais qui cette fois a produit sur moi, un effet libératoire certain.       Je m'explique : pendant la lecture, une pression située dans mon cerveau, s'est évanouie en trois ou quatre secondes, avec comme une hésitation au milieu. Je l'ai bien sentie partir. Depuis, je ne suis plus obligé de penser en permanence. Du coup, je m'entraîne tout le... [Lire la suite]